Coup de soleil, histoire d’une aventure au long cours

 

Coup de Soleil célèbre en 2016 ses 30 ans: aidez-nous en nous communiquant vos documents, images, souvenirs pour améliorer et illustrer le texte en construction

 

Chronique de Coup de soleil…au long cours

Cette chronique remonte autant que possible avant même la fondation de l’association en 1985. Elle repose essentiellement sur les archives disponibles (voir à la fin le détail des sources), mais aussi sur des témoignages recueillis auprès des membres de notre communauté.

Avant Coup de soleil : comment naît une équipe, de Grenoble à Paris

N°1 du bulletin, 1981

N°1 du bulletin, 1981

L’histoire d’une association, d’un groupe de militants culturels, a besoin de remonter à ses origines : causes et circonstances qui ont permis cette activité.

C’est à l’Institut d’études politiques de Grenoble que se constitue à l’automne 1980 un petit groupe de pieds-noirs proches du Parti socialiste. Ils créent un Centre d’information sur le Grand-Maghreb, support d’une revue mensuelle « Grand Maghreb », dont le premier numéro sort… le 10 mai 1981, juste au moment de l’arrivée de François Mitterrand à la présidence de la république. L’édito du premier numéro nous dit que l’équipe initiale est composée de François Burgat, Charles Guibbaud et Georges Morin ; il est signé par ce dernier, président du CISGM.

couverture définitive du bulletin

couverture définitive du bulletin

La revue est mensuelle, elle comporte au départ 35 pages, composées de fiches de presse classées en huit rubriques. Elles sont tirées de 5 quotidiens, 7 hebdos, 6 mensuels, plus la revue de la Documentation française, Maghreb-Machrek. Au milieu de sa vie, en 1983, et jusqu’à la fin, la revue a pour couverture une carte en couleur du Grand Maghreb. Elle a 60 pages, elle dépouille 14 quotidiens, 11 hebdos, 7 bimensuels, 32 mensuels, 15 bimestriels, 19 trimestriels, 11 autres titres. Sur ces quelque 110 titres dépouillés, la grande majorité est française, mais aussi 7 sont algériens, 7 marocains, 9 tunisiens, 1 libyen. Elle ouvre sur une chronologie mensuelle. Puis viennent les huit rubriques d’origine (Economie et société, politique intérieure et administration, éducation culture et communication, relations économiques internationales, politique étrangère, questions militaires et conflits,

Port d'Alger, image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

Port d’Alger, image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

hommes et racines) plus une Revue des revues, une Revue des livres, Etudes et documents, chronique culturelle. Des caricatures- vignettes de Slim ouvrent chaque rubrique, des encarts publicitaires et des photos illustrent les pages. La rédaction annonce dix participants, plus la collaboration du CRESM (Centre d’études sur les sociétés méditerranéennes du CNRS à Aix en Provence).

Cette revue a dès le départ des moyens importants dans la conjoncture de 1981 : deux « permanents » et des financements de plusieurs ministères, selon une politique d’ouverture au monde. Au printemps 1986 (« première » cohabitation, Mitterrand/ Chirac), la revue disparaît faute de moyens financiers.

Mais les réseaux constitués sur le « Grand Maghreb » permettent dès 1985 de lancer l’association Coup de soleil. La conjoncture politique, dès 1983, montre les tensions liées aux « problèmes de l’immigration », avec en particulier la première « marche des beurs » de 1983, la naissance l’année suivante de SOS Racisme sous la houlette de Julien Drey et Harlem Désir. La spécificité de Coup de soleil, dès le départ, est de réunir à la fois des personnalités de la culture, du monde universitaire et de la politique, en mettant en avant dans le combat anti-raciste l’existence d’une « civilisation » commune au Maghreb et à ceux qui, vivant en France, ont des attaches maghrébines, « beurs », « pieds-noirs » juifs ou chrétiens par leurs origines familiales.

Contextes nationaux/ contexte international

Cette chronologie insiste sur les événements qui ont particulièrement affecté les relations entre les pays du Maghreb et la France, mais aussi ceux de l’environnement méditerranéen et arabe, voire de la conjoncture mondiale.

1979 révolution islamiste en Iran, invasion par l’URSS de l’Afghanistan

1983 première Marche des « beurs » en France

1985 naissance de Coup de soleil

1988 émeutes réprimées à Alger, ouverture du pays au multipartisme

1991 première Guerre du Golfe (coalition contre l’Iraq de Sadam Hussein qui vient de s’emparer du Koweit)

1994 Proche Orient : espoir des accords d’Oslo. Algérie : montée en puissance du terrorisme islamiste et de la guerre civile, avec exil de cadres et intellectuels algériens

1999 élection de Bouteflika président de l’Algérie, baisse progressive de l’intensité de la guerre civile réduite à des conflits ponctuels

Libye, Fezzan(?) image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

Libye, Fezzan(?) image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

1999 montée au trône marocain de Mohamed VI, « libéralisation » du régime marocain

2001 attentats islamistes à New York et Washington

2003 2e guerre du Golfe et guerre civile en Iraq

2005 au Danemark, publication de caricatures de Mahomet

2010 Palestine admise comme membre de l’UNESCO

2011 Printemps arabes, chute de Ben Ali en Tunisie, en Lybie chute de Khadafi et guerre civile, guerre civile en Syrie, mouvements sociaux et politiques en Algérie, au Maroc…

2014 proclamation de l’Etat Islamique, en Iraq puis en Syrie, à partir d’éléments issus d’Al-Qaïda

Constantine, Algérie. Image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

Constantine, Algérie. Image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

2015 assassinats islamistes à Paris

2016 assassinats islamistes en Belgique et en France

 Coup de soleil, fonctionnement de l’institution

Coup de soleil est né en 1985. Pour ceux qui y militent maintenant comme pour nos amis de longue date, ou pour ceux qui veulent nous rejoindre, il importe de nous souvenir du développement de l’association elle-même. Certes celle-ci s’est implantée « en région », dans de nombreuses villes au Maghreb et en France. C’est cependant à Paris (en fait une vaste région parisienne) que Coup de soleil est né, que ses instances se réunissent et se renouvellent, que nous luttons pour que cette association ait les moyens de se développer. En annexe aux événements marquants de ce développement, nous avons reconstitué une liste des instances élues qui se sont succédées.

Sélection chronologique des actions

1985 : naissance de Coup de soleil qui dépose ses statuts. le 2 décembre 1985, paraissait au J.O.R.F. (Journal officiel de la République française) la déclaration de l’association « Gens de là-bas » qui sera bientôt rebaptisée « Coup de soleil » (JORF du 3 février 1986).

1992 : naissance du premier n° du Bulletin

1993 : Coup de soleil a un local avec n° de téléphone : jusqu’alors les réunions ont été accueillies dans des locaux ministériels variés, le bureau de Georges Morin assurant la conservation des archives et son secrétariat le suivi de l’association. Le local obtenu en 1993 est une pièce dans un immeuble de la Rue du Louvre qui loge gratuitement diverses associations.

1994 : le conseil d’administration comporte 36 membres ; assemblée générale 30 présents et 75 pouvoirs

Mechoui 2015, à Antony

Mechoui 2015, à Antony (retrouvons les images de 1994?)

1994 : premier mechoui parisien à Baron, Oise

1996 : L’association a 282 membres, dont 41% hors région parisienne

1998 : embauche pour 5 ans en « emploi jeune » de Sylvain Privat

2001 : Sessions de formation interne de Coup de soleil : 1= histoire et mémoire (cr de David Assouline et Bernard Zimmermann dans le bulletin) ; 2= jeunes issus de l’immigration

2001 : mise en place d’une commission internet et d’une commission religion

2002 : Coup de soleil devient locataire, rue de Rivoli, de trois « chambres de bonnes » où le secrétariat de l’association fest installée, mais aussi où l’on peut réunir jusqu’à … six personnes.

2003 : fin des 5 ans de salariat à Coup de soleil de Eduardo Rodriguez

2004 : 279 adhérents ont payé leur cotisation (43,4 € en moyenne).

autre image du méchoui de 2015, Antony

autre image du méchoui de 2015, Antony

2004 : Nouvelle formule du bulletin, rédigée essentiellement par Georges Morin. Récit détaillé de son voyage d’été en Algérie et en Tunisie.

2004 : Qui travaille actuellement au siège de Coup de soleil ? Depuis septembre, Anna Mourlaque effectue un stage auprès de Coup de soleil. Elle a travaillé à mi-temps jusqu’au 30 septembre et elle est à plein temps jusqu’au 31 mars. Elle est épaulée par une bénévole, Sandrine Pivaty, qui travaille au local trois après-midi par semaine.

2004 : Apparition du site internet de Coup de Soleil : Les informations (Maghreb des livres en particulier) y seront consultables.

2004 : une « Antenne de Paris » s’organise. C’est Farid Hassen-Khodja qui en assure la responsabilité ; il est secondé par Fatima Besnaci-Lancou et Roger Tavernier. L’antenne de Paris a pour vocation d’organiser régulièrement, en dehors des activités nationales (dont les Parisiens sont les premiers bénéficiaires), quelques activités de proximité essentiellement centrées sur la convivialité (repas, visites, spectacles, etc.).

Maroc, image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

Maroc, image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

2004 octobre : un nouveau militant bénévole nous aide régulièrement, pour quelques mois, au siège de l’association : il s’agit de Mohand Lakrouz.

2004 décembre : L’association vient de battre un record puisqu’elle compte à ce jour 311 adhérents, chiffre annuel le plus élevé jamais atteint (+17% en un an)

2005 juin : dernière session « information-réflexion » de la saison sur « Colonisation, décolonisation : les faits historiques, l’impact sur nos sociétés contemporaines ». Gilles Manceron ((l’Histoire), Kébir Ammi (l’impact sur les sociétés maghrébines), Hanifa Chérifi (l’impact sur les populations « immigrées ») et Valérie Morin (l’impact sur les populations « rapatriées »)

2005 septembre : « prochainement, possibilité de vous connecter à un site Internet enfin digne de ce nom puisque l’un d’entre nous, actuellement en formation, sera à même de le mettre très régulièrement à jour ». 91 étiquettes sont nécessaires pour l’envoi postal de la lettre d’information. D’où un appel répété à recevoir les adresses e-mail des adhérents, évitant les frais postaux. Les envois postaux sont 51 en région parisienne, 2 en Algérie, 38 en « province »

2005 décembre : 379 cotisations. Un record depuis 20 ans !

2006 : Naissance du nouveau site Internet de Coup de soleil, dû à la compétence et à la persévérance de Daniel Gall (www.coupdesoleil.net).

20e anniversaire de la naissance de Coup de soleil, un dessin de Jacques Ferrandez

20e anniversaire de la naissance de Coup de soleil, un dessin de Jacques Ferrandez

2006 avril : session « information-réflexion » sur « Les Croisades : les faits historiques, l’impact sur nos sociétés contemporaines ».

2006 juin : session « information-réflexion » sur « L’intégration : des mots pour le dire ».

2009 avril : La mise en page « en pdf » du bulletin est très soignée. Ce moment correspond à la mise en route du site web 2009/ 2015, avec sa richesse « structurelle ». C’est à partir de cette date que la lettre d’information cesse d’être la source unique de l’information sur Coup de soleil. « C’est la rénovation du site Internet de Coup de soleil [www.coupdesoleil.net] créé il y a quelques années par Bertrand Eon-Duval, mais que nous nous contentions, depuis lors, de mettre à jour pour les « grosses manifestations » comme le Maghreb des livres par exemple. Avec l’excellent travail de Hicham Charif et de Samir Touaf, c’est aujourd’hui un nouveau site qui s’offre au visiteur. Cette nouveauté peut se mesurer à plusieurs niveaux : dans son aspect extérieur d’abord, avec un nouveau graphisme (merci à Alix Miquel) et un déroulé de belles photos de tout le Grand Maghreb (merci à Tewfik Bendaoud) ; l’architecture générale du site est assez classique. Nous l’avons surtout voulu pratique à consulter, avec la présentation de l’association ( + statuts, instances et prises de position), l’agenda des évènements que nous organisons, l’information (compte-rendu d’activités, Lettre d’information, liens vers d’autres sites et médias) et la rubrique « Lire, écouter, voir » (livres, films, musiques, spectacles, etc.) ; la principale nouveauté – et elle est très importante – est l’intégration dans ce site national de 9 sous-

page d'accueil de l'ancien site web, jusqu'en 2015

page d’accueil de l’ancien site web, jusqu’en 2015

domaines « autonomes » qui sont directement gérés, d’une part par les responsables de nos sept sections territoriales, d’autre part par les responsables de nos deux grande manifestations annuelles le Maghreb des livres et le nouveau-né, le Maghreb des films qui, après une « avant-première » en février dernier, connaîtra sa 1ère grande édition en octobre 2009. La conception du site permet aussi une gestion et une mise à jour aisées par les responsables nationaux et territoriaux de Coup de soleil. Ce sera à chacun d’eux, ensuite, de maintenir la régularité des mises à

réunion du 20e anniversaire de Coup de soleil, 2005

réunion du 20e anniversaire de Coup de soleil, 2005

jour, si importante pour la crédibilité d’un site Internet ».

2014 : La réalisation d’un nouveau site web est mise en route, il est ouvert en février 2015, tout en restant encore en chantier pour plusieurs mois.

[sans date…] Dans l’organisation quotidienne du travail au siège de l’association il faut signaler des acteurs, soit venus pour peu de temps (Annelise Verdier en 2008), soit très durablement (Mourad Bouaziz, Jean Baptiste Gaillard).

Annexe : Chronologie des bureaux de Coup de soleil

Bureau 1992 : Georges Morin président, Leila Rezzoug Benjamin Stora vices présidents, Michel Wilson trésorier, Mohamed Charbagi, Sarah Cherrad, Danièle Michel-Chiche, Michel Servant

Bureau 1994 : Georges Morin président, Dalila Boukhaloua-Chevalier et Abdelmoula Souida vices présidents, Secrétaire Zorha El Ouahdoui, Cheikh Youcefi trésorier, Jean-René Chevalier, Michel Crance, Henri Fiori, Daniel Junqua, Patrice Sanguy, Benjamin Stora Michel Wilson

Bureau 1996 : Georges Morin président, Dalila Boukhaloua-Chevalier Daniel Junqua vices présidents, Faouzi Lamdaoui secrétaire, Cheikh Youcefi trésorier, Jean-René Chevallier + 4 membres.

Bureau 1998 : Georges Morin président, Christophe Dridi secrétaire, Faouzi Lamdaoui secrétaire adjoint, trésorier Jean-René Chevallier Lotfi Hosna + 5 membres.

Bureau 2001 : Georges Morin président, vice-présidents Nacera Hamdani Bernard Zimmermann, secrétaire Tahar Belmounes Nadia Guettiche, trésorier Jean-René Chevallier Faouzi Lamdaoui + 3 membres.

Bureau 2005 : Président Georges Morin, Vice président Tahar Belmounes, secrétaire Fatima Besnaci-Lancou et Roger Tavernier, trésorier Sammy Oussedik et Farid Hassen-Khodja + 4 membres

image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

Tunisie, image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

Bureau 2007 : président : Georges MORIN / vice- président : Bachir HADJADJ / secrétaire : Fatima BESNACI-LANCOU / secrétaire-adjoint : Roger TAVERNIER / trésorier : Mourad ZOUYENE / trésorier-adjoint : Jean-René CHEVALLIER / autres membres du bureau : Hafida BABOUR, Sadia BARECHE-MESSAOUI, Daniel GALL, Farid HASSEN-KHODJA.

Bureau 2009 : président : Georges MORIN / vice- président : Bachir HADJADJ / secrétaire : Samir TOUAF / secrétaire-adjointe : Hafida BABOUR / trésorier : Mourad ZOUYENE / trésorier-adjoint : Tewfic BENKRITLY / autres membres du bureau : Charles ALEIXANDRE / Sadia BARECHE-MESSAOUI / Farid HASSEN-KHODJA / Fatiha ZEMMOURA.-SIMON 4 membres suppléants 1.Djamel GRID / 2. Shéhérazade MELIANI / 3. Roger TAVERNIER / 4. Nadia ZOUAL

Fonctionnement et actions « en région »

L’implantation de Coup de soleil dans tant de villes, au Maghreb comme en France, a été rendue possible par un grand nombre de femmes et d’hommes qui ont su multiplier les contacts, essaimer, fonder de nouveaux centres. C’est ainsi que nait une « section » de Coup de soleil. Parfois le petit noyau de militants indispensable pour la faire vivre s’affaiblit. Mais les bonnes volontés efficaces ne disparaissent pas pour autant et d’autres synergies surgissent à nouveau. C’est ce foisonnement qui vous est présenté ici. Il a entre autres abouti à l’organisation structurée du « Coup de cœur ».

Sélection chronologique des actions

image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

image tirée du carousel du site web 2008-2014 de Coup de soleil

1992 Mai : un mechoui en Avignon réunit quelque cent amis de l’ « antenne du Vaucluse », la seconde qui se crée après celle de Marseille

1992 Juin : deux jours de manifestation culturelle à Lille accueillent 3000 participants (spectacles, littérature, réflexion politique, photo, peinture, calligraphie)

1992 : Casablanca, réunion de 180 personnes qui crée l’antenne marocaine de Coup de soleil

1993 Juillet : Nantes, Femmes de Méditerranée (présenté par Samia Messaoudi)

1994 : Ecrivains maghrébins à Aigues-Mortes

1994 : Université méditerranéenne d’été à Montpellier (porté par L’Institut agronomique méditerranéen) quelque 100 personnes, avec Jacques Berque et Edgar Pisani

1994 : assemblée constitutive de Coup de soleil Provence à Avignon (28 adhérents) ; fête en mai, 60 présents

1995 : Avignon, Montpellier et Maroc sont des « sections décentralisées » vivantes

1995 : 2e Université méditerranéenne d’été à Montpellier

1995 Maroc, Aïn Chams (source du soleil) a constitué son bureau, fruit de trois ans de contacts

1995 : 25 peintres algériens exposés au Mans

1995 : débat St Etienne « Maghreb et Francophonie », avec Georges Morin, à la fête du livre

1996 : Montpellier, rencontre franco-algérienne organisée par CIMADE et association France-Algérie

1996 : 16e journées cinéma de Carthage,qui anime aussi Tunis : Boughedir, Allouache

1996 décembre : création de la section Rhône- Alpes de Coup de soleil

1998 : mai : journée Coup de soleil Vaucluse à Vaison-la Romaine

1998 : Lyon « coup de soleil pour les femmes », 1ere grande manifestation

1998 : Guy Bedos, Plantu et Slim à Casablanca pour Aïn Chams

1999 : Livres du Maghreb à Lyon

1999 : Caravane du livre marocain à Carpentras, Montpellier

1999 : Lodève (Hérault) Théâtre

1999 : Vienne (Isère) film Vivre au paradis, chanteurs- danseurs gnawas marocains

1999 : manifestations à Grenoble et banlieue (Gières)

2001 : manifestations) Lyon, Vienne, Vénissieux

2000 : les sections Picardie et Algérie, une antenne Perpignan sont nées ; réunion préparatoire à Val d’Yerres en Essonne

2003 : Aïn Chams Tunisie se constitue, comme Coup de soleil « banlieue ouest de Paris » (78/ 92)

2004 : Du 5 au 15 novembre, l’ancien Musée de peinture de Grenoble (place de Verdun) accueille une exposition des tableaux du peintre des Aurès : Serge Vollin. Cette exposition est organisée par notre section de Rhône-Alpes (sous la houlette d’Anne Chatel-Demenge), avec le soutien de la ville de Grenoble, de la communauté d’agglomération et du conseil général de l’Isère.

2005 : multiplication des actions communes au Maghreb (11 villes concernées), en particulier depuis la Picardie (Tunisie) et Languedoc (Algérie) ou Paris (voyage de G Morin en Algérie). Manifestations sur deux années 2004 et 2005 à Paris, banlieue, Rhône-Alpes, Languedoc, Picardie.

img_20312005 : novembre : constitution des sections Toulouse et Perpignan en présence de Michèle Rodary et Georges Morin

2006 : à Lyon (Rhône) – Colloque : « Pour une histoire critique et citoyenne : le cas de l’histoire franco-algérienne », organisé à l’Ecole normale supérieure par un comité d’historiens dont des membres et amis de Coup de soleil : Daho Derbal, Fatima-Zohra Guéchi, Mohamed Harbi, Claude Liauzu, Gilbert Meynier, Valérie Morin, Benjamin Stora et Sylvie Thénault. Notre section rhônalpine est partie prenante de ce colloque http://coupdesoleil.net/blog/pour-une-histoire-franco-algerienne-frederic-abecassis-et-gilbert-meynier/

2006 novembre : à Larrazet (Tarn-et-Garonne), auront lieu les « Journées de Larrazet » consacrées à « La France et l’Algérie, histoire et avenir en partage » avec neuf interventions et le film de Jean-Pierre Lledo, « Algéries, mes fantômes ».

2006 La section Languedoc-Roussillon participe à l’organisation d’une Semaine du Maghreb et lance le prix littéraire du Coup de coeur de Coup de Soleil. Cette section est désormais partenaire des « Rencontres méditerranéennes », organisées depuis 20 ans par le conseil général de l’Hérault. Le thème retenu pour 2007 est celui d’ « Al-Andalous, carrefour des cultures »

2007 mai : pour les lycéens puis pour le grand public, la section Languedoc-Roussillon de Coup de soleil reçoit (médiathèque Jean-Jacques-Rousseau, à Montpellier) le jeune écrivain marocain Abdallah Taïa lauréat du prix littéraire « Coup de cœur » de Coup de soleil , catégorie lycéen, pour son roman « L’armée du salut » http://coupdesoleil.net/blog/taia-abdallah-1-une-melancolie-arabe-2008-2-larmee-du-salut-2006/ (Rappel : le prix « Coup de cœur », catégorie adulte, est allé au romancier mauritanien Beyrouk, pour son roman « Et le ciel a oublié de pleuvoir »). http://coupdesoleil.net/blog/beyrouk-et-le-ciel-a-oublie-de-pleuvoir/

2007 : Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne) – La section Midi-Pyrénées organise, en partenariat avec la mairie et le Musée de la mémoire, une conférence-débat autour du livre de Jean-Louis Planche « Sétif, Algérie, l’autre 8 mai 1945, histoire d’un massacre annoncé », avec l’auteur.

2007 : à St-Martin-de-Fenouillet (Pyrénées-orientales) – Méchoui annuel des trois sections Languedoc, Midi-Pyrénées et Roussillon avec un hommage à Mohamed Choukri et un débat sur : « Tanger hier et aujourd’hui ».

2007 Le 20ème Festival du livre de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) du 5 au 7 octobre

2007 : Coup de soleil est partenaire du 3ème festival « Lire en Méditerranée » organisé par le Centre méditerranéen de littérature, dirigé par André Bonet. Thème retenu pour 2007 : « L’Algérie sur les pas d’Albert Camus et de Yacine Kateb », sous la présidence de Jean Daniel

2007 : mai prochain aura lieu à Roubaix (Nord) la mise sur orbite de la nouvelle section régionale de Coup de soleil : la section Nord-Pas-de-Calais

2008 juin : « Histoire de l’immigration et des mémoires partagées. » Au Palais des Beaux-arts de Lille.

2009 janvier : à Lormont (Gironde). A l’invitation du conseil général de la Gironde (jumelée à la wilaya d’Adrar, en Algérie) et de la commune de Lormont (près de Bordeaux), Georges Morin intervient sur l’Algérie, les relations franco-algériennes et l’intégration. Ceci ouvre la perspective de la prochaine création d’une section régionale Aquitaine, qui se concrétise à l’automne 2009.

2009 juin : Rhône-Alpes- Rencontre à Lyon avec Charles Bonn « Le post colonial revisité dans la littérature maghrébine de langue française ».

2009 Novembre : Coup de soleil Midi-Pyrénées rejoint les sections de Languedoc-Roussillon et Pyrénées-orientales et lance le prix littéraire « Coup de coeur de Coup de soleil » à Toulouse et ses environs. Différentes médiathèques rejoignent progressivement l’action.

2009 décembre : Membres et amis de Coup de soleil Midi- Pyrénées se sont retrouvés au nouveau local, à la Maison des associations d’Arnaud-Bernard, pour une soirée : «Regards sur l’Algérie d’aujourd’hui».

2010 avril : [résumé d’un long article, exposé exemplaire des joies et des peines de la vie des sections « en région »]. Une vingtaine d’adhérents et amis de Coup de soleil se sont retrouvés à Marseille, à l’initiative du bureau national en présence de Georges Morin, Tewfic Benkritly, Michel Wilson. On rappelle la belle aventure de la section territoriale créée en 1992, en Provence, puis ses difficultés et son hibernation depuis quelques années. La présidente sortante, Maryvonne Mathieu, que la section doit sûrement ses plus belles heures, refait surface. Une nouvelle équipe régionale peut se constituer autour de l’antenne qui fonctionne dans le Vaucluse. Trois conditions devraient être réunies :

1- Marseille, Nice, Toulon, Avignon, les Alpes de Provence, constituent des pôles aussi distants que différents les uns des autres. La section ne pourra bien fonctionner que si elle suscite la création d’antennes départementales susceptibles de démultiplier les activités au plus proche des adhérents.

2- L’exceptionnelle richesse du tissu associatif et des activités culturelles déjà offertes sur place aux publics qui nous concernent incite à s’inspirer de la méthode mise en oeuvre par Youssef Tounsi puis Michèle Rodary en Languedoc- Roussillon : Coup de soleil doit certes affirmer son identité spécifique (transnationale et transculturelle) et la bonne image nationale qu’il véhicule. Mais il doit donner la priorité au partenariat avec d’autres associations.

3- Une véritable équipe de 7 à 8 personnes doit se constituer autour de celui (ou celle) qui prendra les rênes de la section régionale.

Mechoui des 3 soleils du sud, en 2015

Mechoui des 3 soleils du sud, en 2015

2013, à Montpellier, participation de Coup de soleil Languedoc-Roussillon à la Comédie du livre.

2014 novembre : à Montpellier, notre section Languedoc-Roussillon a organisé, en partenariat avec l’AJHL (Association pour un judaïsme humaniste et laïque) et l’APF (Association des Palestiniens de France), une série de manifestations sur le thème « Exils, nouveaux lieux de rencontres ».

2015, octobre : annonce de reprise des activités de la section Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Coup de soleil oeuvre en politique

L’association Coup de soleil œuvre certes principalement au rapprochement entre Maghreb et France grâce à une meilleure connaissance mutuelle de la culture, dans le passé comme actuellement. Mais nous nous sommes aussi trouvés engagés, au jour le jour, dans des prises de position politiques (sans que l’association ait bien sûr à intervenir dans la politique des pays concernés), engagés aussi pour aider ceux que les événements ont mis dans la détresse, pour participer à des actions de développement ou de promotion des droits humains, en partenariat avec de nombreux autres acteurs.

encore le méchoui des 3 soleils du sud en 2015

encore le méchoui des 3 soleils du sud en 2015

Sélection chronologique des actions

1991, juste après la première guerre du golfe, voyage d’élus français « liés au Maghreb » pour renouer des liens en situation internationale difficile, en Algérie (appui de l’ambassadeur de France Jean Audibert), au Maroc et en Tunisie (photos retrouvées et témoignage de Karim Mechai)

Juin 1992, débat à l’initiative de Coup de soleil sur les banlieues, à l’Assemblée nationale, devant 200 personnes.

Janvier 1994, article de Daniel Junqua sur les menaces terroristes en Algérie et les pratiques policières en France ; commémoration des dix ans de la « marche des beurs »

Avril 1994 : Daniel Junqua (qui cite Kateb Yacine) et Georges Morin : articles sur « la poudrière algérienne », à propos les exilés d’Algérie, journalistes et autres.

1995 articles sur la solidarité avec les exilés Algériens, récits et analyses sur la guerre civile, des reportages directs ou republiés ; présentation de GISTI (soutien aux travailleurs immigrés)

1996 novembre Assises de l’immigration Eglise St Bernard : soutien de Coup de Soleil

1998, soutien à l’association Amis d’Escale [maison d’édition], créé par Abderrahmane Bouchène, déjà 200 adhérents à cette association, dédié aux travaux sur et de l’Algérie

1998, soutien à la revue trimestrielle Confluences Méditerranée

2004 octobre : tenues à Paris puis dans 21 villes françaises jumelées à des villes algériennes, les « 2èmes Rencontres franco-algériennes des maires et présidents de collectivités territoriales ». Cinq ans après les 1ères Rencontres organisées à Alger en novembre 1999, elles auront permis de faire le bilan des nombreux partenariats noués entre collectivités des deux rives comme Alger-Paris, Oran-Bordeaux, Constantine-Grenoble, Annaba-Dunkerque, etc.

2005 voyage Georges Morin et Jacques Ferrandez Constantine/ Alger (deux livres présentés)

2006 – Visite touristique à Paris de 48 enfants algériens convalescents du cancer, accompagnés de médecins et d’éducateurs. Cette opération est organisée par l’Association d’étudiants algériens en médecine « Le Souk », en partenariat avec des organismes publics et privés, algériens et français. Coup de soleil a pu remettre au président du Souk, Jamil Asselah, la somme de 3.080 € récoltés auprès de ses adhérents.

2011 juin : voyage de contacts culturels en Tunisie, dans la nouvelle conjoncture « post Ben Ali », pour une dizaine de membres de Coup de soleil.

 Mémoire maghrébine

Les relations entre le Maghreb et la France sont une très longue histoire, parfois douloureuse, mais aussi exceptionnellement riche. Ces relations sont constitutives des pays concernés. C’est pourquoi Coup de soleil intervient pour entretenir et apaiser les mémoires, anciennes ou récentes, que portent les femmes et les hommes vivant sur les deux rives de la Méditerranée.

image du carousel (ancien site web de Coup de soleil)

Mzab, image du carousel (ancien site web de Coup de soleil)

Sélection chronologique des actions

1992 : Projet « Algériens et Français, trente ans après », organisé par des jeunes et des observateurs moins jeunes. Projet « Coup de soleil, pourquoi j’y suis ? »

1994 : présentation de livres : Camus Le premier homme, Serge Moati Des feux mal éteints

1995 : on fête en octobre les dix ans de la création de Coup de soleil par « une quinzaine d’amis » : concert réussi [et repas catastrophe] ; on accueille à Paris des convives de Lille, Gap, Strasbourg, Montpellier, Casablanca, Tunis, Alger

2000 La Lettre présente une nécrologie de 19 personnages liés au Maghreb

2004 « Notre ami l’historien Benjamin Stora a inauguré, le 30 août, sur les ondes de France-Culture, une série d’émissions sur la guerre d’Algérie ».

2004 « Pour la réappropriation des mémoires confisquées ». C’est le titre du manifeste qu’a lancé le 23 septembre, lors d’une réunion à l’Assemblée nationale, notre amie Fatima Besnaci-Lancou (secrétaire générale de Coup de soleil), au nom du groupe « Harkis et droits de l’homme », avec le soutien des historiens Mohamed Harbi et Gilles Manceron, de Coup de soleil, de la LDH, de la LFE et du MRAP.

2004 novembre, à Sucy-en-Brie (Val de Marne), le Centre culturel et Fadila Berritane présentent une série de manifestations « Filles et fils de … », mémoires de la guerre d’Algérie. Enfants d’appelés, de pieds-noirs, de harkis ou de nationalistes algériens …

affiche du Maghreb des livres

affiche du Maghreb des livres 2006

2005 en décembre, Vingt ans de Coup de soleil : 15 des fondateurs sont présents (photo) : Evelyne Schapira, Nacer Kettane, Michel Wilson, Benjamin Stora, Mohamed Harbi, Daniel Junqua, Djelloul Beghoura, Georges Morin, Leïla Rezzoug, Sarah Cherrad, Smaïn, Mohamed Akroun, Christian Delorme. Absents de Paris Yves Chaulet, Jean René Chevallier ; décédés Dalila Boukhaloua-Chevallier, Suzette Chaulet, Rachid Mimouni. Assistent à la réunion quelque 270 sympathisants. Coup de soleil est « une parcelle du Maghreb dont on a pu rêver ». Parmi les fondateurs évoqués, Pierre Schapira et Bertrand Delanoë (mairie de Paris) ; cinq autres proches commentent l’événement; on évoque parmi les fidèles de Coup de soleil 35 personnalités du spectacle, de la presse ou de l’écriture, on excuse 23 fidèles qui n’ont pu venir.

2012, projet d’un livre groupant les témoignages d’écrivains et de militants de Coup de soleil sur l’année 1962, fin de la guerre d’Algérie : des textes ont été réunis, mais le livre espéré qu’on en aurait tiré est
resté en suspens.

Culture

Le but principal de Coup de soleil est le développement des manifestations de cette culture qui irrigue en commun le Maghreb et la France aux deux rives de la Méditerranée. Dans cette culture commune, le cinéma, le théâtre, la musique, l’exposition d’art ou d’histoire, la presse ont des parts essentielles. Et là tout va très vite et il nous revient de ne pas laisser échapper une information éphémère que récupère notre agenda hebdomadaire.

affiche du Maghreb des livres

affiche du Maghreb des livres

Mais il est aussi un domaine fondamental qui vit plus durablement : le livre (et aussi le DVD et les autres supports de l’image et du son). Le livre est là pour rester et Coup de soleil se consacre à le faire connaître, dans son salon annuel parisien (Maghreb des livres), comme dans ses multiples clubs de lecture (que le prix des lecteurs « coup de cœur » organise dans les bibliothèques de tant de villes)

Maghreb des livres

affiche du Maghreb des livres

affiche du 10e Maghreb des livres

Il est clair que cette manifestation a pu se développer et devenir le phare de Coup de soleil : parce que le boom de l’édition sur le Maghreb en France, mais aussi dans les trois pays maghrébins, a été porté non seulement par l’érudition et les sciences sociales, mais plus encore par un essor du roman comparable à la montée mondiale du roman latino-américain dans les années 1970. Grâce à son réseau de relations et à son expertise sans cesse améliorée, Coup de soleil a su maîtriser cette montée en puissance. Nous présentons ci-dessous la naissance et le développement de cette manifestation.

Sélection chronologique des actions

1994 décembre : 1er Maghreb des livres au Centre national du livre, une demi- journée de six heures pour un public en salle de conférence (80 places), production d’un semestre de livres. Manifestation suggérée par Rachid Mimouni, appuyé par Mohamed Choukri.

1995 : 2e Maghreb des livres, une journée, Grande halle de la Villette, production d’une année de livres, associant Le Monde, Le Monde des livres, France Culture, Beur FM, Medi 1 (Tanger)

1996 : 3e Maghreb des livres, une journée, Grande salle de la Roquette, 11e art Paris ; 70 écrivains en dédicace, trois tables rondes, cinq « tables à thème » (dédicace et entretien avec les signataires), 13 revues présentes, Le comité organisateur est de 11 membres, public 1500, coïncide avec le moment des 3500 manifestations « Le temps du livre », dans toute la France.

1998 : novembre 2 jours Maghreb des livres N° 5 Mairie du XXe Paris, 2200 participants, 100 auteurs en dédicace, 3 tables rondes (un article de Catherine Simon dans Le Monde)

1999 : octobre, 6e Maghreb des livres, 2 jours, Mairie du XXe, 2800 participants, ciblé Maroc, 3 tables rondes

2000 octobre : 7e Maghreb des livres, 3200 participants

2001 : 8e Maghreb des livres, pour la 1ere fois Hotel de ville de Paris, 6300 visiteurs, première « mise à l’honneur » tournant entre les trois « principaux » pays du Maghreb

2003 : novembre 10e Maghreb des livres Hotel de ville de Paris, 5000 visiteurs ; appuis financiers consolidés ; Epigramme tient la librairie ; salariés Eduardo puis Monica + 150 bénévoles dont 20 sont nommés ; l’affiche est de Jacques Ferrandez (port d’Alger), 3 nécrologies (Mimouni, Dib, Pelegri)

2005 février : 11e Maghreb des livres Hotel de ville de Paris, 10 pages dont 8 d’images dans la Lettre n° 26. Quelque 20 personnes dans le groupe de pilotage dont 17 cités, 80 militants de toute la France présents les deux jours, 220 auteurs en signature, 6200 visiteurs, nouveau libraire « Page 189 », Espace jeunesse avec bibliothques de la Ville de Paris

2006 février : la 12ème édition du Maghreb des livres (spécial Maroc) à l’Hôtel de ville de Paris. « La librairie occupait toute la surface de la salle des fêtes, avec plus de 10.000 titres offerts aux visiteurs et 230 auteurs présents sur les deux jours pour dédicacer leur ouvrage. La fréquentation du salon, qui est restée le samedi dans les normes habituelles (2.400 visiteurs), mais qui a chuté le dimanche (3.000 visiteurs au lieu de 3.800 l’an dernier) en raison des mesures de sécurité : dès que mille personnes étaient à l’intérieur (comptages à l’entrée et à la sortie), on arrêtait les entrées ; beaucoup de ceux qui étaient alors bloqués à l’extérieur n’ont pas supporté d’attendre parfois plus de 45 mn dans un froid glacial et s’en sont donc repartis ! Paradoxalement, cette chute globale de près de 13% (5.400 visiteurs au lieu des 6.200 de 2005) n’a pas influé – bien au contraire- sur le nombre d’acheteurs de livres (1.650 au lieu de 1.500) et sur le total de

affiche du Maghreb des livres

affiche du Maghreb des livres

livres vendus (5.000 au lieu de 4.500) ».

2007 février : 13ème édition Maghreb des livres, salons de la mairie du 13ème arrondissement de Paris

2008 : 14ème Maghreb des livres (les samedi 9 et dimanche 10 février 2008. Mairie du 13e arrondissement

2009 : 15ème édition du Maghreb des livres, mairie du 13ème arrondissement. 34 auteurs et intervenants viennent du Maghreb, dont 18 Marocains (les lettres marocaines sont mises à l’honneur cette année), 11 Algériens et 5 Tunisiens. Une édition marquée par une affluence record de visiteurs (près de 4 600) et par deux moments forts : le samedi matin avec la rencontre d’une cinquantaine de collégiens et lycéens de Paris et de Lilleurs (Pas-de-Calais) avec deux auteurs sur les œuvres desquels ils ont travaillé en classe : Jacques Ferrandez et Yasmina Khadra, en présence de notre ami Jean Lacouture. Second moment fort le samedi après-midi avec l’hommage rendu à cet homme des Lumières que fut le Tunisien Mohamed Charfi, membre éminent de Coup de soleil.

2010 : 16ème Maghreb des livres au Musée de la Porte-dorée, dans le cadre de l’exposition « Cent ans d’histoire culturelle des Maghrébins en France » (novembre 2009- avril 2010).

[ voir les éditions postérieures : http://coupdesoleil.net/archives/]

2018: Le 24ème  Maghreb des livres se transforme en Maghreb-Orient des livres grâce à un partenariat avec l’IREMMO, renouvelant ses thématiques grâce à cette extension à une aire allant de la Mauritanie à l’Afghanistan.

Maghreb des films, de la musique

Si le Maghreb des livres a pu se développer largement, d’autres secteurs de la création ont posé plus de problèmes. Ils dépendent de producteurs plus puissants et plus concentrés. Les tentatives de Coup de soleil concernant la musique sont restées dispersées. Celles concernant le film ont tourné court, même si nous restons associés à de nombreuses promotions dans ce domaine.

Sélection chronologique des actions

1997 avril : un 1er Maghreb des films est organisé par Coup de soleil.

1998 octobre : Ier Maghreb de la musique, 300 spectateurs, salle de la Roquette, 11e art Paris

1999 : 2e Maghreb de la musique

affiche du Maghreb des livres

affiche du Maghreb des livres

2007 : le groupe de travail sur le cinéma et la promotion des films se met en place autour de Bernard Gentil, Djamel Grid et Mourad Kertobi. Du 11 au 17/02/09 – Avant-première du « Maghreb des films Paris-banlieue », nouvelle manifestation de Coup de soleil, qui connaîtra sa 1ère grande édition à l’automne. Grâce à l’investissement d’une petite équipe de militants (parmi lesquels Bernard Gentil, Bachir Hadjadj et Mouloud Mimoun) et l’appui d’un professionnel : Gérard Vaugeois, grâce au soutien financier de la mairie de Paris et de l’ACSé, ce sont une vingtaine de films et autant de débats qui ont animé les soirées-cinéma à Paris, Bobigny, Gennevilliers et Gonesse. « En octobre prochain, après la remarquable réussite de son avant-première), l’équipe du Maghreb des films présentera la 1ère « véritable » édition de cette nouvelle manifestation de Coup de soleil ».

[A l’issue de cette première édition de 2009, le groupe de pilotage a fait part au conseil d’administration de Coup de soleil de sa décision d’acquérir une complète autonomie juridique, tout en nouant un partenariat privilégié avec Coup de soleil. Le CA du 28 novembre 2009 a accepté cette séparation juridique et a autorisé l’association, alors en gestation, à faire usage du nom : « Maghreb des films », Coup de soleil conservant naturellement la propriété morale de ce label. En fait, dès septembre 2009 a été déposé le label « Maghreb des films » à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle). Le bureau national a alors demandé, mais en vain, la restitution immédiate de ce label à Coup de soleil. Le bureau de Coup de soleil a décidé en conséquence, lors de sa réunion du 13 avril 2010, de constater la rupture de fait avec l’association « Le Maghreb des films » et de poursuivre ses opérations régulières de promotion des films, menées depuis des années par Coup de soleil et ses sections, tout en renforçant notre mise en réseau interne et en développant nos partenariats extérieurs].

Manifestations diverses

On ne peut comprendre le développement des grandes manifestations mises en place par Coup de soleil sans remémorer les innombrables initiatives, innovations, mises en relations d’acteurs culturels et politiques, dans des dizaines de villes, qui ont permis d’animer le tissu culturel commun au Maghreb et à la France.

Sélection chronologique des actions

1986 : Rassemblement au Musée de la Porte Dorée

1989 : Sacrée Veillée de Ramadan à l’UNESCO

1993 : Bedos, Boujenah et Smaïn, « parrains de l’association », se présentent ensemble sur la scène de l’Olympia

1993 : seconde édition prévue à Créteil du Festival des créateurs venus du Maghreb

1993 : dans la Lettre, apparaît une rubrique Voir, Ecouter, Visiter, Lire (20 livres signalés) ; en

1994 : dans la Lettre, rubrique « soleil et culture, vient de paraître », ce sont 75 ouvrages ; en 1995 « vient de paraître », signale 103 ouvrages ; en 1996 « vient de paraître », signale 70 ouvrages ; en 1997 « vient de paraître », signale 43 ouvrages ; en 2000, « vient de paraître » signale 115 ouvrages dont 15 romans ; en 2001 Livres signalés dans la Lettre : 106 dont 38 romans, 13 revues.

1994 mai : rencontre Femmes du Maghreb à la Sorbonne

1994 : octobre lancement de la BD anti-raciste Kimalimoussa (‘Hano¨- Sousse- Agadès), 100 000 exemplaires diffusés

1995 : à Chilly Mazarin diffusion du film Bab el Oued City de Merzak Allouache

1995 : création du 36 15 Babel sur le minitel. Ce « bab-el-Maghreb », est l’ancêtre de l’agenda hebdomadaire

1995 : [et années suivantes] une rubrique cuisine dans La lettre

1997 février : colloque « Religions du livre » avec Société des lecteurs du Monde

2001 janvier : journée Germaine Tillion (avec Claude Cheysson, Yves Lacoste, Jean Lacouture, Todorov, Vidal-Naquet, etc)

2001 : Dans La lettre, rubrique Destins : 19 fiches de personnalités liées au Maghreb ou à l’anti-racisme

2001 : Dans La lettre, Musique et danse, 31 fiches ; théatre 13 fiches ; ciné présentation + 6 fiches, ; radio- télé16 fiches ; premier « agenda culturel » pour avril-Juillet 2001

2001 : Dans La lettre, présentation du livre Les beurettes de Nacira Guenif-Souilamas et article sur la francophonie en Algérie

2003 : Roger Tavernier représente Coup de Soleil au 8e salon interantional du livre d’Alger (compte-rendu) ; les nouveaux éditeurs algériens se multiplient.

2003 : jury prix littéraire Beur FM Méditerranée ; entrevue à Pézenas avec Edmont Charlot éditeur ; la lettre donne des fiches détaillées sur 20 auteurs

2004 février : Georges Morin et Roger Tavernier se sont rendus au Salon international de l’édition et du livre (SIEL) de Casablanca, à l’invitation du ministère marocain de la culture. La direction du livre et sa dynamique directrice Mounia Najjar avaient en effet noué avec Coup de soleil, en juillet 2004, un partenariat pour la préparation des deux salons du SIEL à Casablanca et du Maghreb des livres (« spécial Maroc ») à Paris.

2005 septembre : « Fête de l’Humanité » (Parc départemental de la Courneuve), on fêtera Henri Alleg et son autobiographie « Mémoire algérienne » (éd- Stock), avec Fatima Besnaci-Lancou, Roger Hanin, Mohamed Harbi, Jean- Pierre Lledo et Georges Morin (que « des Coup de soleil pur sucre » !…)

2006 : à Carros (Alpes-Maritimes), plusieurs membres de Coup de soleil assistent au premières Rencontres cinématographiques de Carros, co-organisées par la municipalité et le Festival Transméditerranée. Projections et débats en présence des réalisateurs : Merzak Allouache, Rabah Ameur-Zaїmèche, Nabil Ayouch, Rachid Benhadj, Djamel Bensalah, Férid Boughedir, Régis Faucon, Bourlem Guerdjou, Hassan Legzouli, Laїla Marrakchi, Narjiss Nejjar, Saїd Ould-Khelifa, Djamila Sahraoui et Mohamed Zemmouri.

Sources de cette chronique

De 1992 à 2005 Coup de soleil a publié la Lettre de Coup de soleil (consultée aux archives- papier de l’association : sur 25 numéros, seuls quatre manquent à la collection) ; puis la Lettre d’information et le site web de l’association ont été analysés en support informatique. Nous détaillons ci-dessous les modifications successives de ces supports, témoins de l’évolution de l’association elle-même.

Le premier numéro de la Lettre de Coup de soleil (juillet 1992) est encore composé partiellement à la main (pagination et montage), à partir de sortie d’imprimante d’ordinateur. Les bulletins varient entre 4, 8, 12, 14, 20 et jusqu’à 36 pages. Peu à peu apparaissent un sommaire, des éditos plus fréquents, signés de Georges Morin, quelques autres articles signés. Depuis le n° 8, le besoin se fait parfois sentir d’agrafer le bulletin. Bulletin évidemment très irrégulier, même si l’ambition initiale était de sortir cinq fois par an : rappelons que la main d’œuvre bénévole devait produire les textes, mais aussi assurer le montage manuel au début, puis certes sur ordinateur, mais sans matrice informatisée. En 12 ans sortent 25 fascicules, soit en moyenne deux par an. Si le logo de Coup de soleil ne change pas, le sous-titre de cette lettre de Coup de soleil varie : Bulletin d’information de l’Association Coup de soleil ; Association culturele France-Maghreb ; Bulletin de liaison de l’Association Coup de soleil ; Périodique ; Trimestriel. C’est une mine irremplaçable pour suivre les variations d’une activité sans cesse orientée vers l’anti-racisme et vers la promotion des productions culturelles liées au Maghreb, mais avec des cibles qui se transforment et des moyens qui se développent.

2004 : la Lettre de Coup de soleil N° 25, sur papier glacé présente une maquette professionnelle (le sommaire en première page était déjà là en 2000) ; mais les difficultés financières (payer graphiste, imprimeur et routeur) reportent à 2 ans la sortie de la dernière (n° 26, décembre 2005). En conséquence nait en septembre 2004 la Lettre d’information, saisie directement au siège de l’association et diffusée pour 2/3 par internet, 11 livraisons dans les premiers 16 mois. Cette lettre d’information connaît les mêmes difficultés et les mêmes dérives que sa sœur ainée : irrégularité de parution bien sûr, mais surtout tendance à l’accroissement du nombre de pages, avec plus de richesse évidemment, comme à l’espacement des livraisons. Elle dure 8 ans au lieu de 13. Avec en moyenne 4 numéros par an au lieu de deux. Entre 2009 et la fin (2012) le volume passe de 12 à 44 pages… Dès 2004 la Lettre d’information est en majorité envoyée en pièce jointe aux e-mails adressés aux adhérents et sympathisants. Puis un site web assez fonctionnel, né en 2008, vient se substituer aux informations « papier », avec la naissance de l’Agenda hebdomadaire consultable sur ce site, mais sans que le public n’ait accès à un archivage de cet agenda hebdomadaire.

Par exemple, le N°30, automne novembre 2009, est un « vrai magazine de 24 pages » ; il est centré sur le Maghreb des films qui réalise sa « première ». On garde les rubriques « régions » allégée, de même l’agenda hebdomadaire des différents médias ; on introduit, avec une mise en page soignée, des photos et des « articles de fond » dont la majorités sont des reprint (Libé, Nouvel Obs etc) ou des semi pub (pour Courrier de l’Atlas, TV5 monde).

C’est en 2014-2015 que la rénovation du site web a incité à rédiger cette chronique de notre association Coup de soleil, pour que notre communauté garde en mémoire ce que nous avons bâti depuis 1985.