On aime,on soutient



Yamen Manai, lauréat du Prix des cinq continents de la francophonie

l'amas ardent

l'amas ardentL’écrivain tunisien Yamen Manai reçoit le Prix des cinq continents de la francophonie pour son roman « L’Amas ardent », publié aux éditions Elyzad. À la Foire du livre de Francfort, dont
la France est cette année l’invitée d’honneur, a été décerné mercredi 11 octobre le Prix
des cinq continents de la francophonie. Le jury, composé entre autres d’auteurs
originaires du Liban, d’Haïti, du Burkina Faso et de l’île Maurice, a récompensé le
jeune auteur tunisien Yamen Manai pour son roman « L’Amas ardent » aux éditions
Elyzad. C’est l’histoire d’un homme, un apiculteur, qui se bat pour sauver ses abeilles
attaquées par des frelons. C’est aussi une fable politique et écologique qui a
énormément plu au président d’honneur du Prix des cinq continents de la
francophonie, Jean-Marie Gustave Le Clézio : « Parce que c’est l’aventure. Et la
francophonie, c’est l’aventure, Ce livre est un livre aventureux. C’est un livre qui
nous sort des sentiers battus, qui nous sort d’une littérature narcissique.
C’est un livre qui nous parle de notre condition humaine, à tous, pas seulement celle des Tunisiens, mais à tous : la lutte
de l’individu, un individu un peu obstiné, mais qui adore ses filles, les abeilles, contre une société qui veut détruire cette
harmonie et qui veut nous priver de vie. C’est un livre profond. Et c’est une allégorie. »
http://www.rfi.fr/afrique/20171012-yamen-manai-prix-cinq-continents-francophonie-amas-ardent-salon-francfort

Nos richesses

Kaouther-Adimi

nos richessesGrand succès pour le dernier roman de Kaouther Adimi : cette auteure que nous avons sélectionnée et accueillie par deux fois à Montpellier s’est saisie de l’histoire d’un homme, Edmond Charlot, qui, en 1936, âgé de vingt et un ans, ouvrit la librairie de prêt Les vraies richesses à Alger, fut le premier éditeur de Camus et après avoir parcouru la méditerranée vint s’installer à Pézenas. Kaouther Adimi sera reçue le 10 novembre  à Pézenas et le 14 novembre à Montpellier (voir le calendrier)

Le premier homme

1erhomme

1erhomme

Film « Islam pour mémoire »

tumblr_inline_onkizrbJYK1tf77z4_500

Meddeb

le 31 mai à 20h ,un débat avec la réalisatrice a suivi la projection de ce beau documentaire au cinéma Utopia à Montpellier.

Voir toutes les projections sur :http://www.islampourmemoire.fr/lefilm

D’Ispahan à Sidi Bouzid, en passant par Jérusalem, Cordoue, Dubaï… le film invite à un voyage en Islam. Islam avec un I majuscule, comme celui qu’Abdelwahab Meddeb a eu à cœur de faire connaître. La réalisatrice prolonge la voie tracée par le poète et intellectuel franco-tunisien aujourd’hui disparu pour qui « une des façons de lutter contre l’intégrisme est de reconnaître à l’Islam sa complexité et ses apports à l’universalité ». Une navigation entre passé et présent, histoire et politique, musique et poésie.

 

SOS Méditerranée

sosMéditerranée

Voir le site

Images et compte rendu de la soirée du 17 novembre