Le Maroc à l’épreuve de ses langues

Informations pratiques :
Quand Jeudi 29 janvier 2015, à 18h30.
 Auditorium Rafik Hariri, niveau -2 à l’institut du monde arabe -Paris 05.
Combien  Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 Si le multilinguisme s’est révélé être un facteur de fractures dans bon nombres de sociétés, au Maroc, il est plutôt un facteur de soudure. Les langues en usage, (arabe, darija, amazighe, hébreu, espagnol, français), sont les miroirs d’une identité plurielle sans cesse en devenir ; ceci n’exclut pas des fois les tentations de repli, mais faute de cohérence, ces velléités aboutissent rarement.

 Débat animé par Kader Abderrahim, chercheur à l’IRIS et maître de conférence à Sciences Po Paris;

Avec :
Abdelfattah Kilito, universitaire et écrivain, auteur entres essais de ‘Je parle toutes les langues’, mais en arabe (Sindbad-Actes Sud, 2013) ;
Ruth Grosrichard, agrégée d’arabe et professeur à Sciences Po Paris ;
Ahmed Boukous, linguiste, sociologue et président de l’Institut Royal de la culture amazighe ;
Moha Ennaji, président, co-fondateur de l’Institut international des langues et cultures (INLAC).