Dimanche 7 mai 2017 : ne jouons pas avec le feu !

(appel de l’association Coup de soleil –Midi Pyrénées, à l’occasion des élections présidentielles françaises)

 Tout comme notre association nationale (voir http://coupdesoleil.net/blog/au-racisme-coup-de-soleil-et-elections-presidentielles-francaises-2007/), la section toulousaine de Coup de soleil appelle à barrer la route au Front national. (Texte adopté en réunion le 5 mai 2017)

 Dimanche 21 avril 2002, résultats du 1er tour de l’élection présidentielle française : le leader de l’extrême droite est qualifié pour le second tour (16,86%). Dix jours plus tard, le 1er mai 2002, les adhérents de Coup de soleil ont alors massivement participé aux manifestations de Paris, Lyon, Marseille, Montpellier et Toulouse. De manière toujours « a-politique » et toujours « positive », comme le veut la charte de notre association, nous défilions à Paris sous la banderole «  Pour une société française sûre d’elle-même, ouverte au monde et fraternelle ».

A coup de soleil, on discute!

A coup de soleil, on discute!

Dimanche 23 avril 2017, quinze ans après, résultats du 1er tour de l’élection présidentielle française : la cheffe de l’extrême droite est qualifiée pour le second tour (21,30%). Pour Coup de soleil en Midi Pyrénées, les choses sont claires : comme en 2002, et même beaucoup plus qu’en 2002, le danger est immense. Pour celles et ceux qui adhèrent à Coup de soleil, qui en sont proches, qui partagent nos valeurs, pas de vote Le Pen, cela va de soi ! A nous de faire que la liberté, l’égalité et la fraternité ne soient pas remises en cause dans notre pays.