Couscous: apprendre 24/ 27 octobre 2017… en musique

Unknown-3Programme de formation à la préparation du COUSCOUS (Clôture musicale avec Marc Loopuyt)

à Toulouse, du mardi 24 octobre au vendredi 27 octobre 2017

Le mardi 24 octobre de 12h 45 à 13h 45 : spectacle danse à la Fabrique culturelle des Musulmans ouighours par Mukaddas et projection de documentaire sur les confréries ouighours

I- Début de la formation : Le mardi de 15h-17h

1-présentation des objectifs du stage par Mohammed Habib Samrakandi ;

2- Echange avec Mohamed Oubahli, à partir de la brochure de l’entretien ( parcours personnel- parcours scientifique)

3- Présentation des trois publications d’Horizons Maghrébins : Manger au Maghreb et échange à partir des lectures des stagiaires

4- Conclusion : distribution de la bibliographie sur les recettes de couscous et échanges avec Mohamed Oubahli sur sa conclusion : vers une recherche systématique de l’histoire de l’alimentation en Méditerranée : le cas du Maghreb

II- Mercredi 25 octobre 2017

Prise de repas au Restaurant Ennador au choix : de 12h à 13h 45

1- Au choix : Couscous marocain aux légumes ( +viande d’agneau) [ 11 € le repas] ou Poulet Yassa [ Plat sénégalais] : [ 11 € le repas]

2- échange autour des deux repas avec Mohamed Oubahli ( interrogé par les stagiaires et les étudiants de l’Option : Anthropologie Cultures du Monde. Enseignant : Mohammed Habib Samrakandi( Anthropologue du fait religieux, Directeur de la revue Horizons Maghrébins)

Unknown-43- Séminaire sur l’anthropologie de l’alimentation :

14h-15h  Mohammed Habib Samrakandi, Alimentation frugale en milieu confrérique sénégalais : l’exemple de la branche tidjane de Mbour -Enquête sur les adeptes tidjanes de Mantes-la-Jolie( Anthropologue du fait confrérique, Directeur de la revue Horizons Maghrébins, UT2J)

15h-16h   Mohamed Oubahli, Introduction des légumes au Maghreb : le cas de la tomate et de la pomme de terre (Historien de l’alimentation en Occident musulman, Docteur/EHESS)

Jeudi 26 octobre 2017

9h 30 à 11h : Flâner au Marché hebdomadaire du quartier de la Reynerie; Choix collectif ( avec les stagiaires) des sept légumes pour Couscous. Visite commentée sous la direction de Mohamed Oubahli

13h 30-18h Préparation du couscous avec les stagiaires

19h -21h 30 Ombres Blanches- Le jeudi 26 octobre- de 19h à 21h 30 A l’occasion des quarante ans du service  »Art et culture » de l’Université Toulouse Jean Jaurès, la revue Horizons Maghrébins et la Librairie Ombres Blanches organisent :

Conférence-débat et Soirée musicale suivie de dégustation des plats du Maghreb et du Sénégal

De Rabelais à  Flunch : pour une histoire du couscous en France et en Europe (XVI-XX).

Par Mohamed Oubahli, Historien de l’alimentation en Occident musulman

Débat animé par Mohammed Habib Samrakandi( Docteur en Anthropologie, Directeur de la revue Horizons Maghrébins/CIAM-PUM)

Mohamed Oubahli : Docteur en anthropologie historique/EHESS, historien de l’alimentation et auteur de plusieurs travaux considérés comme une contribution majeure à la connaissance de l’histoire des usages alimentaires chez les Arabo-musulmans et en Méditerranée du Moyen Age à l’époque moderne. Auteur notamment de : La main et le pétrin. Alimentation céréalière et pratiques culinaires en Occident musulman au Moyen Âge, Fondation du roi Abdul-Aziz al-Saoud – Casablanca, 2012, 600 p. (prix de la Fondation du roi Abdul-Aziz al-Saoud en 2011, prix du livre du Maroc en 2013, nomination IMA/France en 2015).

C’est sans doute le plat le plus emblématique de la cuisine maghrébine, juive sépharade et ouest-africaine, le couscous apparaît aussi, de plus en plus, comme l’un des mets préférés des Français. Il est remarquable que l’un des rares plats « exotiques » que compte la nomenclature culinaire d’un monument de la littérature française, François Rabelais, soit justement celui du couscous (coscosson). Il faudrait toutefois attendre la deuxième moitié du siècle dernier, avec le retour massif des Français d’Algérie et le développement de l’immigration maghrébine, pour le voir s’installer définitivement dans le paysage alimentaire de la majorité des Français.

Deuxième temps musical en compagnie du musicien Marc LOOPUYT

Présentation de la partie musicale par l’ethnomusicologue algérien Rachid Aous. Il a dirigé le dernier numéro de la revue Horizons Maghrébins/CIAM-PUM :  »de l’oralité à l’écrit. Du patrimoine poétique et musical au Maghreb( n°75/2016).

Marc LOOPUYT Après un long séjour en Andalousie, ayant goûté aux intervalles non tempérés du «cante jondo flamenco» il traverse le détroit de Gibraltar, et étudie le luth dans la tradition maghrébine. C’est d’abord une longue étape de quatre ans dans l’Atlas au contact des aspects originels de la tradition musicale, puis plusieurs années passées à Fès, bastion de la tradition arabo-andalouse. Ensuite, c’est l’appel de l’Orient lui-même : Arabie, Golfe, Jordanie, Syrie, Irak et enfin la Turquie. Ce long voyage musical dans l’Orient et le Maghreb permet à Marc LOOPUYT de développer son propre style à partir de plusieurs sources de haute efficacité musicale.

Inscription obligatoire pour le stage : places limitées à Huit stagiaires ( Prévoir : 12 € par jour (x 3 = 36 € ) Remarque importante : Cette somme contient le paiement de deux repas à payer directement au retaurant Ennador et l’achat direct des légumes le jour du marché.

Toutes les conférences sont gratuites.

Contact : habib.samrakandi@free.fr  et habib.samrakandi@univ-tlse2.fr