Dialogue avec Fatiha Agag Boudjahat

affiche: le livre

et l’auteure

Venez nombreux pour dialoguer à propos de son livre 

Grand détournement

30 mars 2018, 19 h

Librairie L’autre rive

24 Avenue Etienne Billières

Toulouse

 »

Invitée à la Grande librairie le mois dernier aux côtés d’Elisabeth Badinter, Fatiha Agag-Boudjahlat, porte une parole nouvelle sur les questions de laïcité notamment mais aussi de tolérance et de féminisme. Il y a peu elle interpellait le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer sur le plateau de « L’Emission politique » sur France 2. Enseignante à Toulouse, nous avons souhaité l’inviter pour discuter ensemble autour de son livre  » Le Grand détournement » aux éditions du Cerf.

« Égalité, mais aussi laïcité et encore droit, justice : ces mots, qu’on croyait universels, sont, chaque jour, détournés de leur sens. Du « féminisme », au nom duquel le voile intégral devrait être autorisé, au « patriarcat » qui n’est combattu que lorsqu’il se présente sous les traits du « mâle blanc », en passant par la « tolérance », invoquée pour justifier l’excision, ou la « culture », qu’on évoque désormais contre la loi de la Nation, c’est l’histoire d’un détournement sémantique qui nous est ici contée. Un plaidoyer pour que l’écologie du langage serve à redonner voix à la politique et à la République fraternelle.»


Enseignante, cofondatrice du mouvement citoyen Viv(r)e la République, ex-secrétaire nationale du MRC en charge de l’Éducation, Fatiha Agag-Boudjahlat vit à Toulouse.