La guerre d’Algérie, histoire commune, mémoires partagées ?

En cette fin d’avri 2019 Marc et Claude participent au lancement à Toulouse de ce programme de l’Office National des Anciens Combattants, mis en place par Paul MORIN. Il a écrit une thèse sur la mémoire de la guerre d’Algérie, financée par l’ONAC. Son collègue sur ce programme est Maxime RISS.

Autour de la table, avec les organisateurs de la réunion (ONAC), un historien de l’Université Jean Jaurès, deux représentants d’associations de harkis, deux anciens militaires français, un représentant de la FNACA… et nous de Coup de soleil.

 Présentation du projet. Il s’agit de comprendre l’histoire grâce aux mémoires. Mémoire commune / histoire partagée ?

Ce programme repose sur quatre axes :

– Une exposition de 23 panneaux (disponibles dans chaque département).

– Une formation des enseignants.

– Une documentation sur Internet et sur clef USB

https://www.onac-vg.fr/une-exposition-numerique-sur-les-memoires-de-la-guerre-algerie

– L’action principale à organiser est la présentation de témoignage dans des classes de lycées ou surtout de collèges, avec quatre témoins : Pied-noir, Harki, Soldat français et Soldat FLN. Mais avant cette présentation de témoignages il y a un travail préalable avec l’enseignant, en classe et avec l’exposition disponible.

La séance comporte d’abord une présentation historique par l’enseignant. Puis chaque intervention de témoin dure à peu près 15 minutes sans interruption.Puis est organisée une heure de discussion avec les élèves suivie d’un moment convivial où les élèves peuvent s’exprimer auprès de l’un ou l’autre des intervenants.

Dans notre réunion est posée la question du risque de présenter des mémoires où «  tout se vaut » ? Paul Morin répond qu’il n’est pas question de donner la parole à ceux qui justifie la torture ou les violences terroristes C’est plutôt la juxtaposition des souffrances que la confrontation de point de vue d’auto-justification.

Cette expérience a déjà été menée à Lyon, à Marseille, en Île-de-France, en Alsace, dans les Hauts de France, à Clermont-Ferrand et à Nice.