Jacques FERRANDEZ & Maurice ATTIA – « Alger la noire » 2012

  • couverture de l'album

    couverture de l’album

    Jacques FERRANDEZ & Maurice ATTIA – « Alger la noire » (éd. Casterman), 2012. Trois ans après « Terre Fatale», qui refermait ses « Carnets d’Orient », et « L’Hôte », adaptation d’une nouvelle d’Albert Camus, Jacques Ferrandez adapte un roman policier sombre et chaud, situé à Alger en 1962, dans les derniers mois de l’Algérie française. L’histoire se déroule donc en 1962, sur fond de fin de guerre d’Algérie et d’attentats de l’OAS : trois lettres gravées au couteau sur le dos d’un homme arabe retrouvé mort en compagnie d’une européenne sur une des plages d’Alger. L’inspecteur Paco Martinez, d’origine espagnole, mène l’enquête flanqué de l’irascible Choukroun, le vieux flic juif qui lui sert de mentor. Leurs investigations les conduiront dans les coulisses et les arrières cours bien peu reluisantes de la grande ville.